Entete des pages du site Anciens
Menu Spry pour les pages du site Anciens
Assemblée Générale 2005
Dictée des anciens

À l'épique équipe de 1965

Il faut emboucher la syrinx pour entonner la dithyrambe que méritent nos valeureux héros du Championnat de France UGSEL de football en 1965. Sonnez trompettes, résonnez musettes, ils sont vainqueurs ; leurs noms sont inscrits à jamais sur les tablettes marmoréennes de la transcendance théophanique au palmarès des demi-dieux de la mythologie du sport.

Au fait, connaissez-vous le jeu qui les a distingués du commun des mortels ? Prenez un ballon rond qui ne soit pas de baudruche, mettez-le au milieu d'un terrain gazonnant et lâchez la horde. Ils sont onze face-à-face, dressés sur leurs ergots, crêtes au vent, et les pieds déchaînés. Ce ballon capte toute leur énergie, ils déploient leur charisme pour le faire circuler prestement en direction du but de l'équipe antagoniste. Lorsque la barrière défensive est transpercée, les détenteurs des arcanes hermétiques du shoot imparable mettent tout leur génie à décocher le coup de grâce fusillant le pauvre goal médusé. Alors l'équipe vainqueur jubile d'euphorie, et ce sont embrassades torrides et galipettes délirantes.

Mais que l'on n'oublie pas le maître de céans, l'homme en noir de jais, l'arbitre impitoyable. Il siffle à qui mieux mieux les hors-jeu, corners, pénalties ou exclusions. Les séraphins ainsi chassés de l'Eden, rejoignent penauds le banc de touche, le moral dans les chaussettes et les protège-tibia obsolètes. La bronca se déchaîne alors contre le méphistophelès du match : hué par les aficionados (ou afficionados) du sanctionné cloué au pilori. Les tribunes sont en ébullition : seule l'intervention raisonnable des coaches vigilants ramènera au calme les esprits surchauffés. Le fair-play reprendra le dessus et la confraternité sacrée du sport triomphera des zizanies anachroniques.

Vivent nos champions de 1965 et que perdure la place emblématique du sport aux Cordeliers.

Eugène Coupel.

Une équipe de rêve
Questions pour des champions
Distribution des prix
T B et T C 30 ans après
Visite insolite
Haut de page