Entete des pages du site Anciens
Menu Spry pour les pages du site Anciens

19 octobre 2007 : de 9h00 à 12h00, onze conférences information-orientation

 
N. Prié : chargée de développement international à l'Ecole Supérieur de Commerce de Rennes
O. Guérin : documentaliste au musée du Louvre

G. Donias : Chef de projet, développeur

S. Laguitton : doctorante scientifique à l'INSERM

L. Lécuyer : notaire à Rennes
A. Duglué : chef d'entreprise et consultant
G. Prié-Guérin : ingénieur territorial urbanisme
A. Jehanno : en formation à l'Ecole Nationale de Santé Publique de Rennes
X. Castel : Maître de conférences à l'IUT de Physique de St-Brieuc P. Talbourdet : avocat à Rennes M. Bougeard : directeur de l'Ecole supérieure d'optique Fizeau à Fougères A.S. Bourgault : médecin généraliste à Dinan
Assemblée Générale 2007
Dictée des anciens

Vive la joie

A l'initiative du révérendissime chanoine Yves ALLO, dernier supérieur écclésiastique des Cordeliers, la Coupe de la Joie fut introduite dans l'établissement à l'instar de ce qui avait fait les beaux jours de la Jeunesse Agricole Catholique. La J.A.C. catalysait, en effet, chaque année les ressources créatives et théâtrales de ses troupes en un tournoi qui opposait alternativement les équipes cantonales, d'arrondissement, du département pour culminer à l'apothéose du challenge régional couronné par une coupe triomphale qui suscitait insidieusement les appétits gloutons des compétiteurs.

Adaptée à chaque niveau de classe, puis au stade du collège, d'une part, ou du lycée d'autre part cette formule boostait (boustait) les élèves et enfiévrait les esprits les plus féconds et hardis. Il est vrai que les domaines d'inspiration étaient légion : sketches, saynètes, séquences de la vie courante, parodies des médias, à commencer par l'audiovisuel, audacieuses dérisions des cours de professeurs passés à la moulinette, projections dans le futur avec des sciences-fictions ou des vaticinations de derrière les fagots. Chaque année se révélaient ainsi des savoir-faire (savoirs-faire) inattendus, notamment chez des élèves par ailleurs plus discrets dans leur palmarès purement scolaire.

Quand fut franchie l'étape des éliminatoires, le summum de la consécration se disputait sur les planches prestigieuses des Jacobins, et les parents prenaient d'assaut les travées qui leur étaient réservées. Leurs applaudissements allaient de l'euphorie de bon aloi à l'hystérie collective quand une des prestations transcendait les antagonistes. Oui, dans ces chaleureux moments d'osmose inter-générationnelle on sentait battre le coeur d'un creuset pédagogique fédérateur, du coach improvisé au plus humble des souffleurs en coulisses (coulisse).

Eugène Coupel

Apéritif
Repas des Anciens
Haut de page