Entete des pages du site Anciens
Menu Spry pour les pages du site Anciens
Centenaire de l'Ecole
Bénédiction de la Chapelle

Le mardi 14 juin, l’Ecole des Cordeliers célébrait solennellement son centenaire.
Fondée en 1804 par M. l'abbé Bertier, elle comptait ainsi cette année un siècle d'existence.

1804-1904 ! Cent ans !

Nous sera-t-il permis de donner, d'après nous, aux splendides fêtes que nous allons raconter, leur note caractéristique, et de dire dès l'abord ce que nous semble devoir être un centenaire.
Se retourner vers le passé ; évoquer les disparus au long du siècle écoulé ; réveiller les bien-aimés souvenirs qui dormaient ; rendre une âme aux choses mortes ; feuilleter en famille quelques pages — Joyeuses ou tristes — d'histoire intime ; se réjouir enfin de ce que Dieu, en cent ans, a bien voulu prêter vie à une œuvre malgré l'épreuve et la contradiction ; tirer de là des espoirs nouveaux pour des ]ours à venir ; un centenaire est tout cela, nous paraît-il ; et c'est ainsi que les Cordeliers ont compris le leur.
1804-1904 ! Que d'évènements entre ces deux dates ! Neuf supérieurs, durant ce temps, ont présidé aux destinées de l'Ecole et y ont mis, pour Dieu, toute leur science et toute leur âme de prêtre. Combien de professeurs s'y sont succédé, s'épuisant aux rudes besognes de l'enseignement ! combien de milliers d'élèves y ont reçu l'éducation chrétienne, grâce à laquelle ils ont été, dans ce pays surtout, des hommes de principes et d'honneur ? Combien de prêtres sont partis d'ici répandre dans le diocèse de Saint-Brieuc, dans celui de Rennes, dans les missions lointaines, la grâce de vocation qu’ils avaient reçue à l'École des Cordeliers !
Aussi bien, pour toutes ces raisons, ce centenaire devait-il être et a-t-il été en effet une fête régionale et diocésaine. De plus, en guise d'ex-voto — témoignage impérissable de reconnaissance envers Dieu — M. le Supérieur avait-il eu la pensée de faire coïncider avec le centenaire la bénédiction de la nouvelle chapelle, à laquelle il travaille depuis trois ans.
Il y avait donc mardi aux Cordeliers, double fête — et même triple fête — puisque la réunlon annuelle de l'Association Amicale des anciens élèves avait été fixée aussi tout naturellement à ce jour.

Souvenirs de l'année 1903-1904, p. 64 à 127.

Page suivante…
Les Arrivants

Pages :
66 à 68 : Les Arrivants
68 à 70 : Coup d'œil sur la nouvelle chapelle
71 à 73 : Décors et Programme
73 à 75 : Bénédiction de la Chapelle
75 à 76 : Entrée du Saint-Sacrement
76 à 80 :
Transfert solennel des Ossements recueillis dans l'ancienne chapelle des Cordeliers
80 à 87 : Allocution de M. le Supérieur
87 à 89 : La Messe
89 à 101 : Discours du Centenaire
102 à 103 : Fin de la cérémonie
104 à 112 : Au réfectoire
112 à 121 : Séance académique
122 à 123 : Feu d'artifice
123 à 127 : 15 juin. Messe solennelle de requiem

La description des cérémonies qui ont marqué la bénédiction de la nouvelle chapelle est présentée de la page 64 à la page 127 du livret : "Souvenirs de l'année 1903-1904" en 14 chapitres.

La consultation de ces chapitres peut se faire en suivant les titres placés sous "Page suivante" sur chaque page ou bien en cliquant sur un titre de la liste ci-dessous.