Entete des pages du site Anciens
Menu Spry pour les pages du site Anciens

Les travaux de 1940 à 1945

On trouve des renseignements sur les travaux entrepris aux Cordeliers pendant l'occupation allemande dans le XLVIIe bulletin annuel de l'Association des Anciens élèves : "Echo des Cordeliers". Ce fascicule est daté de 1946. La 47e assemblée générale organisée le 11 juin 1946 était la première depuis 7ans. De la page 5 à la page 14, la vie de l'école est retracée dans ses grandes lignes. C'est aux pages 7 et 14 que sont évoqués les grands travaux de la période.

[…]
• Il n'est pas besoin, d'insister sur la gêne que nous causent la réquisition de tous ces locaux et plus encore les craintes perpétuelles d’exigences nouvelles des occupants. Il n'y eut vraiment pas, ces quatre années durant, un instant de répit.
Pour faire diversion et limiter l’envahissement, nous commençons dès août 1940 à faire des réparations et à construire. Les trois salles d'études sont dégarnies de leurs vieux planchers que l’on remplace ...lentement après avoir bétonné le sol. La remise à neuf de la toiture du bâtiment Bertier, dans la cour intérieure, et la restauration de ses fenêtres occupent aussi de longues semaines. Et au fond de la cour des moyens, face au logement des religieuses, on commence à construire un important bâtiment à deux étages destiné à servir d'infirmerie, avec grande salle d'étude au rez-de-chaussée et vaste dortoir au second. Au cours de ces travaux on fait une intéressante découverte : dans I’étude des petits, les ouvriers mettent à jour une belle ogive et un tombeau de l'ancienne chapelle des moines, que l'on s’empresse de dégager et que vous pourrez admirer.
Cependant il faut continuer la vie scolaire. En attendant I'achèvement du dortoir neuf (octobre, 1941), M. le Curé de Saint-Malo nous prête gracieusement le patronage Notre-Dame où nous coucherons un bon groupe d'élèves pendant toute une année. Un autre petit dortoir est créé dans l'ancienne chambre des sœurs cuisinières. La colonie parisienne du Chêne-Vert nous cède 70 lits, car les nôtres sont aux mains des occupants et il n'en échappera guère. Le Juvénat de Sainte-Croix accueille aussi une trentaine d’internes. Quelques autres logent en ville dans des familles. On arrive ainsi à caser environ 300 pensionnaires.

[…]

Dans la suite, aux grandes vacances de 1945, on a repeint les classes neuves, commencé la réfection des planchers des classes anciennes, et terminé la nouvelle infirmerie située au premier étage du bâtiment neuf et restée en chantier depuis quatre ans. Cette belle et confortable construction, aménagée avec tout le confort moderne, décorée de peintures rustiques capables d'égayer les malades les plus moroses, pourvue également d'une petite chapelle, est une véritable réussite. La salle du rez-de-chaussée du bâtiment est la plus vaste, la plus claire et la plus gaie de toutes nos études, et le grand dortoir du second étage domine la valIée de la Rance : c'est le plus beau point de vue de l'Ecole. […]