Entete des pages du site Anciens
Menu Spry pour les pages du site Anciens

On ne reconnaît plus nos vieux Cordeliers !

Depuis janvier 1953, le bulletin de l'Association des Anciens élèves a pris une autre orientation : ce sont les grands élèves et les professeurs qui en assurent la préparation et la publication avec un nouveau titre : "Ces Vieux Cordeliers". Dans le n° 10 d'avril 1955, une photographie montre le degré d'avancement des travaux d'un nouveau bâtiment. Sa description finale en est donnée par un élève de philosophie dans le n° 12 de novembre 1955.

3 0ctobre… c'est la rentrée aux Cordeliers. Atmosphère générale des rentrées : les poignées de mains s'échangent : «  Bonjour, t’as passé de bonnes vacances  ?  » et on se quitte. Cependant, si l'on regarde bien, on devine dans le regard des Anciens une certaine curiosité. Tous, en effet, se posent les mêmes questions : « Comment sera, en définitive Ie bâtiment neuf ? Quelle sera la nouvelle disposition des réfectoires, des études, des dortoirs  ?...  » C'est que tout a été bouleversé et qu’un édifice récent a occupé le terrain de volley ball. Bien sûr, les sportifs vont regretter leurs parties du midi, mais n'est-ce pas aussi attrayant de manipuler les acides et les bases dans le laboratoire ultra-moderne de ce bâtiment où ont trouvé place également les classes de septième, de troisième classique, de quatrième moderne, de dessin et de technique. Et sur tout cela le bon St-Joseph qui a la charge de guider notre jeunesse. Ensuite, nos pas se dirigent vers le réfectoire. Salle capitulaire du XVe, nous indique un écriteau. C'est un véritable émerveillement en voyant ces tables reluisantes et ce carrelage lisse. Sommes-nous vraiment dans l'ancien réfectoire  ? Mais oui. Alors bravo, Monsieur l'Econome ! Nous pourrions faire les mêmes remarques pour le petit réfectoire qui prend place dans l'étude des Grands, laquelle est glissée à la place de l'étude des Externes. Celle-ci a fait tomber le mur qui séparait la 7e et la 1 A pour s'y installer. Nous avons, aussi, l'étude des « techniques », située à la place du petit réfectoire.
Quel embrouillamini !... Un professeur a essayé trois portes, avant de trouver celle de l’étude des Grands ! Jugez vous-mêmes ! Il resterait encore à parler de l'agrandissement du dortoir Saint-Charles... Et que sais-je encore !
P. Badoual
Philo.